IVCC

Rechercher
association-Sclérose En Plaques

Aller au contenu

Menu principal:


Entretien avec le Prof Zivadinov

ECTRIMS > ECTRIMS 2010

http://www.aism.it/index.aspx?codpage=2010_10_CCSVI_intervista_zivadinov

Entretien avec le Prof Zivadinov


Prof Zivadinov, nous avons entendu des exposés sur CCSVI dans ce congrès et je demanderais à un de ses premiers commentaires sur l'état de la recherche.
Zivadinov: CCSVI sur la session de mercredi a été très intéressant pour plusieurs raisons.
Les travaux futurs de démontrer la prévalence réelle du CCSVI en MS, mais il est important de comprendre d'abord ce que c'est. Dans notre première étude, nous avons suivi les critères de Zamboni, mais maintenant nous pensons également que certaines choses doivent être changées. Dans la deuxième phase de notre étude parce que nous sommes d'évaluer la présence du CCSVI modifiés à l'aide de nombreux critères, mais ne savons pas encore les résultats de l'analyse parce que nous avons recruté 500 sujets ont été analysés en aveugle.

Se réfère à l'importance de la technique diagnostique utilisée? Quelles recherches ont-elles présentées?
Zivadinov: Oui, je veux parler de la technique, même si, comme je l'ai dit lors du colloque, en utilisant les paramètres et la combinaison de Zamboni Zamboni Je pense qu'elle fait un bon travail. En ce qui concerne mon travail sur la prévalence de CCSVI sera bientôt publié dans les grandes revues scientifiques.
La deuxième question, à savoir quelle est la meilleure technique à utiliser pour trouver ces anomalies reste une question ouverte, mais nos études montrent que l'approche multimodale de la technique Doppler dans les mains de personnes qui ont reçu une formation est certes important pour le diagnostic non-invasive. Je crois aussi, en fonction de ce qui a été dit aujourd'hui, il est important d'apprendre à interpréter la phlébographie, parce que 80% du CCSVI est représenté par la maladie intraluminale que vous ne pouvez pas voir ou l'IRM avec la phlébographie ou d'un cathéter sans avoir une une formation appropriée. Selon nos études de l'échographie endoluminale, qui met la sonde dans la veine, a confirmé les données obtenues par Doppler et ces études seront publiées prochainement.
Quant à savoir si il CCSVI ou quelle est sa prévalence, de comprendre si c'est juste un épiphénomène ou peut contribuer à la maladie, je pense que c'est certainement la chose la plus importante à comprendre. Nous, comme je l'ai dit mercredi CCSVI ne pense pas que c'est la cause de la SP, nous pensons que les patients de stade progressive aura plus pour des raisons liées ou une inflammation, probablement en raison de cytokines et / ou d'autres facteurs, ou L'inflammation est liée à l'opération à mobilité réduite du navire et de la soupape, la mobilité liée au lieu all'ipoperfusione qui transformerait le sang plus lentement, puis la création de ces problèmes. Comme nous l'avons démontré à plusieurs projets, l'association évalués avec les techniques d'IRM classiques ne sont pas fortes, corrélation avec les techniques non-conventionnelles et nouvelles dans le monde de la SEP est beaucoup plus forte, nous avons évalué les techniques hémodynamiques: SWI (imagerie sensibilité pondérée), CS retour veineux (le retour veineux effluent à mesurer coeur) étude de perfusion ou de mesure des dépôts de fer.
En ce qui concerne l'impact clinique de la session poster présenté aujourd'hui dans un ouvrage qui prouve qu'il est un lien important entre EDSS et CCSVI chez 300 patients, nous avons examiné: plus EDSS supérieur CCSVI.
En ce qui concerne la génétique, nous avons montré hier à l'affiche HLA-DRB1 * 1501 e CCSVI sont indépendantes, toutefois, que le facteur HLA-DRB1 * 1501che est le facteur de risque le plus élevé établi pour MS 2 est plus élevé que le rapport de cotes et CCSVI en particulier dans la SP progressive.
Une conclusion importante à laquelle nous sommes tous d'accord pour dire que le traitement endovasculaire doit être conseillé de ne pas ouverte à tous mais il est important de petites études contrôlées contre placebo pour évaluer l'innocuité et quelle est la physiopathologie de l'action chirurgicale. Si l'angiographie ballon est le traitement approprié au moment où je ne sais pas. À l'heure actuelle sans doute les techniques et les sciences ne sont pas prêts à un stent. Nous faisons un essai contrôlé de l'angiographie ballon et nous avons vu un pourcentage élevé de re-sténose après un mois de traitement, il y aura donc une technique efficace.

Pouvez-vous commenter sur les données présentées dans le groupe des enfants pendant la chirurgie, le 13 Octobre?
Zivadinov: Il ya une prévalence égale entre les cas chez les adultes et les cas pédiatriques et ce sera publié sous peu. L'échantillon pédiatrique, cependant, est encore trop petit et il sera étendu.

Accueil | Emission TV du 07/12/2011 sur la CCSVI | En France | En Italie, la polémique continue ... | Généralités | Etudes | IVCC vue par la Société Française d'Imagerie Cardiaque et Vasculaire | Le journal de Sylvie, l'une des pionnières de l'IVCC | La FDA et l'IVCC en mai 2012 | le grand débat | Vidéos | Conférences CCSVI | Articles de Wheelchair Kamikaze | ECTRIMS | Communiqués | Publications | Présentations | Articles/opinions | Points de vue officiels | Protocoles | Liens | Forums/Facebook | Cliniques/Tourisme médical | Un peu de médecine | Contact | Témoignages | Lettres/Flyers | Personnalités CCSVI | video | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu